Le yoga classique tel que le Hatha-Yoga s’est développé au fil du temps pour inclure de nombreux styles différents pour s’ajuster aux situations et aux besoins actuels. Cependant, la majorité des styles de yoga entrent encore clairement dans la catégorie thérapeutique ou méditative. Les deux catégories ont plusieurs centaines d’asanas (postures) différentes et toutes sont conçues pour profiter à la fois au corps et à l’esprit.

Le mot sanskrit chakra peut se traduire par « roue » ou « tourner ».

Dans l’interprétation yoguique, les chakras reposent sur le concept de vortex et sont visuellement représentés par une fleur de lotus.

Dans divers courants, comme l’hindouisme et le bouddhidme tantrique, les chakras sont des roues ou des anneaux d’énergie du corps subtil (non-physique) et influencent le corps physique. Il existe également dans le corps subtil des canaux énergétiques, les nadis, qui transportent l’énergie vitale (prana). Le sushumna (brahma) nadi est le nadi principal qui parcourt les chakras. Il croisent deux autres nadis importants (ida et pingala) au niveau des premier et septième chakras. Le diamètre des nadis serait d’à peine un millième de celui d’un cheveu.

Les avis sur le nomdre de chakras varient, mais on s’accorde généralement sur le fait que les chakras tournent comme des roues pour faire circuler l’énergie vitale qui crée un équilibre entre le corps spirituel et physique.

La première mention connue des chakras se trouve dans les Vedas (1700 av.J-C). La conception la plus répandue aujourd’hui repose sur deu textes indiens : Shat-Cakra-Nirupana, écrit en 1577 par un yogi du Bangale du nom de Purnananda Swami, et Padaka-Panchaka, rédigé au Xe siècle.

On peut activer un chakra de différentes manières : 

1. En étirant la zone où il se trouve. Par exemple, on peut activer le chakra de la gorge dans la posture du Chameau (Ushtrasana). L’extension de la nuque en arrière étire l’avant du cou.

2. En exerçant une pression physique sur le chakra. Le chakra de la gorge peut par exemple être activé dans la posture du Bâton (Dandasana), avec le verrou du menton (jaladhara bandha) : on rapproche le menton de la poitrine, ce qui exerce une pression au niveau de la gorge.

3. En combinant les deux méthodes. Le chakra de la gorge est activé dans la Sauterelle inversée (Viparita Shalabhasana). La tête qui part en arrière entraîne un étirement de l’avant de la gorge. Simultanément, la gorge, qui est au sol, subit une pression physique. 

 

 

Les centrales d’énergie de votre corps

CHAKRA : signifie roue, centre, ou vortex.

Si les nadis ou méridiens constituent un système de transport de l’énergie (prana), les chakras en sont les centrales électriques.

Les chakras ne sont pas visibles au commun des mortels et se situent au niveau du corps subtil de l’être humain, dans pranamaya kosa.

Il y en a beaucoup mais les principaux sont au nombre de 7 et remontent le long de la colonne vertébrale.

Ce sont des points de jonction entre ida et pingala le long de la susumna. Ils constituent des centres énergétiques, qui absorbent, assimilent, élaborent, distribuent et rejettent les prana vayu importés par Ida et Pingala.

Ils sont représentés dans la culture indienne par des fleurs de lotus dont la couleur et le nombre de pétales répondent aux vayu et nadi de chacun d’entre eux.

Du bas de la colonne vers le haut :

 

Muladhara Chakra

à la base de la colonne

Svadhisthana Chakra

au niveau du sacrum. Roue du siège du Soi.

Manipura Chakra

au dessus du nombril. Roue des joyaux.

Anahata Chakra

au centre de la poitrine. Roue du son singulier.

Vishuddha Chakra

au niveau de la gorge. Roue de la pureté.

Ajna Chakra

entre les sourcils au milieu du front. Roue de la maîtrise.

Sahasrara Chakra

au sommet de la tête, au niveau de la fontanelle. Roue aux milles pétales ou à rayons.

 

Ils suivent une échelle hiérarchique d’évolution, allant du matériel vers le spirituel et ils conditionnent la vie de l’organisme.

Chaque chakra est relié à une symbolique, à des parties du corps, à des organes, à des aspects de la personnalité, à des glandes endocrines, à des plexus.

Ils sont en relation les uns avec les autres et notre santé physique, mentale, émotionnelle et psychique dépend de leur bon fonctionnement et de leur équilibre.

Le yoga prend les cinq positions de « prière » et utilise la position correspondante pour activer les sept chakras du corps. Un chakra est un type de champ d’énergie ou est parfois considéré comme une position clé dans le flux d’énergie à travers notre corps.

Chaque type de yoga et chaque position de yoga auront un effet sur un chakra différent. Toutes ces positions, que nous avons tendance à considérer aujourd’hui comme des exercices dans le yoga occidental, étaient en fait à l’origine de la préparation du Yogi à entrer dans un état de méditation.

Les postures réelles du yoga sont appelées Asanas et peuvent sembler compliquées ou difficiles pour un nouvel étudiant en yoga. Il est important de ne pas oublier que toutes les positions de base du yoga sont conçues pour améliorer la force et la souplesse du corps. En améliorant ces caractéristiques, les asanas sont également plus confortables et plus faciles à installer.

Les étirements profonds à la base de la plupart des postures de yoga sont bénéfiques pour les troubles traumatiques, les tendinites, le syndrome du canal carpien entre autres.

Avant de commencer, vous trouverez peut-être utile d’atteindre une connaissance de base de la philosophie et de la théorie du yoga, mais ceci n’est pas une exigence ni essentielle à votre succès. Cela aide à être à l’aise pour s’installer et pour effectuer les postures associées au yoga, et il convient de se rappeler que si vous ne pouvez pas faire cela, alors vous ne profiterez probablement pas du yoga.

Il existe une idée fausse commune à propos du yoga selon laquelle ce n’est que pour les personnes extrêmement flexibles qui peuvent se contorsionner dans des positions étranges et merveilleuses. Les positions de yoga sont généralement assez faciles à y entrer, mais elles ont plusieurs profondeurs différentes dans de nombreux cas.

Cela signifie qu’un débutant peut évoluer dans une position et en tirer profit à un très bon niveau après de nombreuses années de yoga. Il existe des postes avancés qu’un débutant ne devrait probablement pas se gêner. Tout comme vous n’allez pas rivaliser avec les meilleurs coureurs de marathon lors de votre première journée de jogging, mais pouvez quand même obtenir des avantages, vous ne pourrez pas non plus vous contenter de certaines des positions qu’un instructeur est capable de faire.

De même, si vous êtes enceinte ou souffrez peut-être d’une blessure telle qu’un mal de dos, vous devez en informer votre professeur de yoga avant de commencer. Certains postes peuvent en réalité nuire à certaines conditions. Les exercices de torsion avec une blessure au dos récurrente en font partie.

Le yoga est ce qu’il y a de plus bénéfique dans un environnement confortable, car les muscles s’étirent mieux lorsqu’ils sont encore chauds. Il est important d’apprendre la discipline pour entrer et quitter chaque nouvelle pose ou position lentement. Cela permet non seulement d’éviter les blessures, mais également de passer d’une pose à une autre fait souvent partie du programme.

Ne tenez pas les poses et les positions plus longtemps que ce qui est naturel pour vous non plus. Au fur et à mesure que vous vous habituerez à pratiquer les positions de yoga chaque jour, les avantages vous permettront de conserver une position plus facilement pendant de plus longues périodes.

Pratiqués correctement, les avantages du yoga sont nombreux. La lubrification des articulations, des ligaments et des tendons résultera directement des exercices qui vous conviennent le mieux. La posture augmentera considérablement et vous ressentirez également un sentiment de bien-être.

 

Il existe également un niveau spirituel plus profond dans le yoga (il a en fait sa propre philosophie et son code de déontologie) vers lequel vous vous rapprocherez et que vous améliorerez chaque fois que vous vous étirez et passez par les exercices de respiration. 

Mais le yoga n’est pas seulement une forme d’exercice pour se sentir bien. Le yoga a également de nombreux bénéfices physiques : sa pratique améliore la souplesse et la densité osseuse, renforce et allonge les muscles et améliore la posture, la forme physique et la tension artérielle.

Le yoga, au delà de la santé physique est un chemin de sagesse qui passe par le corps pour aller vers l’esprit. Les deux ne sont pas scindables. Il faut garder à l’esprit que le yoga demande de l’écoute, de se laisser porter par le souffle et de ressenti. Ce serait une erreur de le ramener à une performance physique et compétitive.

Avec la vibration du son Om, avec le souffle et notre intention, nous pouvons harmoniser nos chakras et nous élever spirituellement.

Voilà, j’en ai fini pour aujourd’hui. J’espère que cet article vous donnera envie de faire du yoga et surtout, qu’il vous sera utile. Si vous avez des questions ou tout simplement écrire un joli mot, je me ferai une joie de vous lire et de vous répondre en commentaire.

La plupart de ces conseils, je les ai acquis grâce à ma formation dans l’école Sivananda mais aussi et surtout, grâce à toutes mes expériences de vie ! (Merci à mon entourage et à ma petite famille d’être si patients et si bienveillants pour me laisser cet espace et cette ouverture afin de partager et transmettre !)

Si cet article vous a été utile, vous pouvez me soutenir en le partageant sur les réseaux sociaux. Cela me fera grandement plaisir !

Stacha

ME SUIVRE SUR LES RÉSEAUX

S'inscrire à la Lettre Mensuelle

Inscris-toi à la Lettre Mensuelle pour recevoir le message intuitif chaque début de mois ainsi que les évènements à venir de Satya Yoga qui pourraient t'intérresser.

Merci et Bienvenue ! Vous êtes désormais inscrit à la newsletter !